Les p'tits poèmes d'un biscuit à lunette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les p'tits poèmes d'un biscuit à lunette

Message par missbiscuit le Sam 28 Jan 2012 - 15:36

J'suis po vraiment une véritable poète mais i'm'arrive d'vouloir caresser la rime, 'voyez?
Sinon v'là quelques trucs qu'j'ai fait, si vous f'siez partis avant d'Graphimaker v's r'connaitrez ces quelques vers;

L'AMOUR

l amour…
O péché divin !
Comment peux-tu me donner ton cœur ?
Pour ensuite pour ensuite prendre le mien ?
Je me sens à la fois
Pleine de joie !
Mais sans défense …
Je me sens si bien avec toi…
Mais au prix de quels souffrances ?
Ces regards qui nous haïssent
Oh ! Quel supplice !
Ces regards qui envers nous
N’éprouvent que du dégoût
Pour quelques différences…
Ils me volent toute ma confiance…
Mais tu es là et c est ça l importance…
Pour toi j affronterais toutes les guerres…
Toutes les misères...
Et même l enfer….
Et je gagnerais…
Je ressortirais plus forte que jamais…
Pour préserver cet amour…
Qui comme une flamme brûle dans me cœur depuis toujours



L'été dans mon pays


L'été dans mon pays,
La journée il n'y a pas de vie
Les rues sont désertes
Et la circulation inerte
Le soleil brille très fort
Et mon pays dort

L'été dans mon quartier,
Il y'a beaucoup d'animation après gouté
Les rires des enfants
Jouant innocemment
Résonne agréablement
Et mon quartier est content

L'été dans la médina,
Je monte sur mon toit
Le vent frais caresse mes cheveux
La lune et les étoiles font les beaux yeux
Le paysage est si beau à voir
Et ma médina me dit "bonsoir"


Les rires des enfants


Ah! les rires d'un enfants,
Qui peut résister à un tel enchantement
Son son mélodieux
Résonne agréablement dans les cieux
Il attire la bonne grâce des anges
Et éloigne les choses étranges
Ces choses dont nous devons protéger
Les enfants et toutes personnes ignorant les dangers
Oui, la vie est remplis de danger
Maquillé par une fausse vérité
Une fausse vérité dont nous redoutant
Mais la vie n'est pas faite que de tourments
C'est pour ça qu'existe les rires des enfants
Alors protégeons les
Pour continuer à les écouter



LA VIE

La vie est comme un océan
Tantôt sauvage et furibond
Tantôt paisible et limpide
C'est pourquoi il n'est toujours évident
De prendre une décision
La seule solution
C'est de suivre le courant
En étant serein
Et de prendre la vie comme elle vient


Dans les ténèbres,
Elle cherchait désespérément

Ce qu'elle avait perdu
Elle comprit avec le temps

Que ce qui était pris
Ne pouvait pas être rendu

Mais il était déjà trop tard
La lumière ne brillait plus

Ses pupilles inertes,
Avait perdu la vue

Dis-moi, homme

Dis-moi, homme
Toi qui es si immature
Pourquoi détruis-tu la nature
et la réduis-tu en cendre
Elle qui t'a donné ton intelligence
Sans qui tu n'aurais aucune importance?

Dis-moi, homme
Toi qui es si hostile
Pourquoi maltraite ton prochain
Et lui vole-tu son bien?
N'est il pas ton frère
Fait à partir de la même terre?*

Répond-moi, homme,
Toi qui a toutes les réponses
Ne détourne pas tes yeux
De tes crimes si odieux.

Répond-moi, homme
Toi qui es si intelligent
Ainsi tu cours vers ta destruction
Ton orgueil démesuré te perdra
N'oublie pas
Que face à l'univers
Tu n'es que poussière



Je pense tous les jours à toi
Malgré la distance qui te sépare de moi
Je repense à ce tendre été
Sûrement le plus beau de mon enfance adorée
Je me souviens que l'année précédent
Notre départ j'attendais ce moment
Et assurément
Le jour tant attendu arriva
Et comme elle était grande ma joie
Je repense à ces souvenirs attendrie
Où sans avoir peur des moqueries
Nous avons vécu ces aventures enfantines
Que seules nous pouvons comprendre entre cousines
Chaque jour marquait le début
D'une nouvelle anecdote saugrenue
D'un nouveau plat à découvrir
D'une bataille aquatique sous les éclats de rire
Je revois nos photos prises ensemble
Pourtant il me semble
Que je les redécouvre à chaque fois
Comme si c'était pour la première fois
Je les garde précieusement dans mon coeur
Car ma mémoire a envers moi des rancœurs
Mais je lui demanderai "clémence majesté"
Pour que ces moments ne soient effacés
Je pense tous les jours à toi
Malgré la distance qui te sépare de moi
Ces instants immortels en ta compagnie
Quand j'y repense doucement je souris
Je me dis que la vie est belle
Même si elle peut se montrer cruelle
Mais ce sont ses moments tristes de courte durée
Qui donnent à la vie ce goût qui lui est singulier


Il pleut sur mon pays, la Tunisie
Le ciel pleure ses héros meurtris
Ses légendes dont personne ne connait le nom
Les gouttes de pluie se mélangent à leurs larmes et à leurs sang
Leurs voix clament à qui veut l'entendre
Le peuple s'est révolté et ne veut pas se rendre.

Il pleut sur mon pays, La Tunisie Émeraude,
Des hommes menaçants rodent
Les gens se ruent dans les magasins
Comme si la fin, c'était demain
Les âmes sont tristes mais restent muettes
La peur et la soumission les guettent
Mais ce n'est qu'une question de temps
Avant qu'elles aussi ne rejoignent les rangs

Il pleut sur mon pays, La Tunisie Déchirée,
La paix tout doucement disparaît
Où allons-nous?
Quand nous arrêterons-nous?
Une nouvelle aube se dessine
Et peut-être nous trouverons
Des réponses à nos questions.



La lune astre du soir
Illumine du haut de son perchoir
Les ténèbres envahissant la nuit.
Son rayon mélancolique luit
D'une pâleur timide, argentée
Transperçant timidement les nuages cendrés.
Contraste entre l'obscurité et la lumière.
Spectacle n'étant guère
Apprécié à sa valeur juste.
Une pluie fortuite se joint à l'union.
De fines perles d'eau font leur apparition.
Elles ne font qu'accentuer la féerie du paysage.
J'aimerai tant que la pluie effleure mon visage
Que la lune réchauffe mes froides mains
Et que les ténèbres tendrement m'enveloppent.
Mais je ne suis qu'une pauvre rêveuse
Un peu trop songeuse
Poète au coeur de la nuit...



Je suis enfermée dans une froide classe
Bercée par des paroles qui me lassent
Le paysage à travers la fenêtre brisée
M'offre une vue, j'en ai le souffle coupé
Le soleil timidement caché entre le feuillage
Sa lumière doucement caresse mon visage
La couleur bleu pâle du ciel d'hivers
La brise se glisse entre les arbres verts
Ils tremblent légèrement
Leur feuillage penchent gracieusement
Tel un long rideau de verdure, tantôt sombre tantôt lumineux
Parsemé de motifs bleu, couleur des cieux
Des voitures à froide peau mate de crasse
font tâches au paysage juchés sur de la mélasse
Silencieuses et immobiles tels de grossiers rochers
Quelques fois, l'une d'entre elles commencent à bouger
Alors l'harmonie se retrouve gâchée
Elle tousse, gronde avant de s'en aller
On peut alors écouter de nouveau
Le murmure des arbres, le chant des oiseaux
Des éclats de voix se joignent à la mélodie
La rendant plus belle plus douce plus jolie
Tant de tendresse m'enveloppe, me fait soupirer
Cette beauté m'est interdite, je ne peux que la contempler
Tel le marin regardant la lointaine horizon
Admirant ses vagues, entendant son chant
Sans pouvoir répondre à son appel
Jalousant les voiles et les bateaux pèle-mêle
Tel le vendeur de bonbon
Distribuant du bonheur aux enfants
Sans pouvoir goûter à une seule de ses sucreries
Il les laisse donner de la joie à autrui
Je me demande toujours ce que je viens faire dans cette prison
Encerclée d’innombrable murs blancs
Mes parents pensent que je suis en train d'étudier
Mais ce que j'apprends je le sais déjà
Et ce que je ne sais pas n'est d'aucune utilité
Quand est-ce que tout cela s'en ira
Et que je pourrais enfin me consacrer
A l'art de la médecine que j'ai toujours adoré
Cela n'est plus aussi lointain, je n'ai qu'à patienter
Et ce que je voudrais étreindre, ne saura pas tarder à arriver.

missbiscuit
Poussière d'étoile
Poussière d'étoile

Féminin Messages : 8
Date d'inscription : 28/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les p'tits poèmes d'un biscuit à lunette

Message par Lydia le Sam 28 Jan 2012 - 23:23

De belles et longues méditations !
avatar
Lydia
Admin
Admin

Féminin Messages : 1732
Date d'inscription : 08/10/2011

http://lydelune.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum