Chroniques du “A” (hors série) : La peur bleue des Artstronautes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chroniques du “A” (hors série) : La peur bleue des Artstronautes

Message par Lydia le Lun 29 Oct 2012 - 19:19

Coucou tous !

Pour le concours d'Halloween je prépare une histoire effrayante qui se passe sur l'Artstronef (avec les Artstronautes)
Comme d'habitude, je vous montre l'avancement sans attendre la fin... Si je n'arrive pas au bout, ça permets au moins de voir jusqu'ici.
Dans ce cas précis, ça vous permet aussi de me dire si vous ne voulez pas que je continue à utiliser les membres (ou certains membres) dans l'histoire.
-
J'avoue que je n'ai pas encore la moindre idée de ce qui va se passer ensuite, donc,
dans ce cas précis, vos suggestions pour la suite sont plus que bienvenues ^^ !




Le nuage de DéprimZoariose s’étendait à l’infini. Le moral de l’équipage était au plus bas et le flow propulsait mollement l’artstronef vers un inconnu sans perspectives ni horizon. L’équipage, comme pour tous les vaisseaux-forums, était composé d’avatars plongés dans un coma hibernal, attendant que leurs “propriétaires”, à l’autre bout de la galaxie, y projettent leur esprit. La crise terrienne ajoutée à la dépression zoarienne avaient eu raison de la fougue des plus vaillants. Les couloirs étaient déserts. Quelques braves, ayant à coeur d’éviter la dérive, sortaient de temps à autre leur avatar de son coma, vérifiaient que tout allait bien, et le rendormaient aussitôt. D’autres, plus atteints par leurs propres tempêtes planétaire, émergeaient dès qu’ils le pouvaient, mais leurs apparitions se faisaient rares.

Les téléportations pures ne faisaient plus recette : re-création hyper-accélérée de chaque étape de la croissance de l’être à “transporter” avec injection séquentielle et parallèle du moindre instant de conscience, subconscience et de rêve, suppression par désintégration de l’original dès le check up d’arrivée validé.
On avait prétendu que la construction du clone était instantanée et indolore. En fait, elle s’étendait sur une fraction de seconde pendant laquelle le clone endurait toutes les souffrances que l’original avait assimilées durant toute sa vie. Une fois constitué il ne gardait le souvenir que de souffrances ou de joies étalées sur de nombreuses années. Mais quelque chose s’ajoutait, sournoise et indicible, à la mémoire de son corps et de son esprit : L’hyper-stress de sa nouvelle naissance.
On avait, bien sur, affirmé que la désintégration était indolore pour l’original et que, dans tous les cas, la copie n’en était pas affectée. Etait-ce causé par un principe de karma et de vies antérieures ? Etait-ce à imputer au “A” qui avait la connaissance de tout et répartissait au mieux l’information ? Toujours est-il qu’il apparut comme évident que les multi-téléportés présentaient des troubles du comportement à tendance suicidaire.
On cessa dès lors de désintégrer les originaux en préférant créer, et laisser sur place, un duplicata à chaque destination inaccessible, et transmettre “uniquement” les modifications physiques et mentales acquises depuis la dernière mise à jour. Cette alternative avait l’inconvénient de devoir placer les copies inactives en hibernation - y compris l’original qui devait, alors, être modifié (parfois lourdement) au retour -
On utilisa également, lorsque la présence physique personnelle n’était pas indispensable, des avatars interchangeables dans lesquels on ne faisait que transférer sa conscience, et desquels on récupérait les nouvelles informations. Rien de physique. La conscience de l’original n’était pas effacée en attendant le retour, simplement mise en attente.

Le commandant Trefle à peau bleue avait pu s’extraire de sa mine de branquanaise pour une permission de très courte durée. Les pieds sur le tableau de bord, elle consultait les rapports laissés par ses lieutenants “C’est bientôt l'anniversaire d’Elvanthiel... Valou veut organiser une surprise partie... Il n’y a plus de PQ aux toilettes de la cantine”. Trefle souriait : de telles futilités signifiaient que tout se déroulait pour le mieux.
Sur l’holoview principal elle aperçut Euka, le hibou à réaction qui quittait la salle des machines. Elle s’adressa à son,image “Euka, au rapport salle de débriefing”. L’image lui répondit d’un signe et d’une voix “J’y vole !”. Trefle se leva pour s’y rendre également.

Elle croisa Flicky, vert et phosphorescent, qui l’accompagna.

- Comment vas-tu Flicky ? Je suis heureuse de te retrouver !
- Beaucoup mieux, merci ! J’en suis heureuse aussi ! Tu as pu te libérer ?
- Ah, ne m’en parle pas ! Les mineurs ne sont plus ce qu’ils étaient ! Pour un peu ils réclameraient des heures sup’ !
- Et des congés payés ?
- Vi ! hihihi !
- hahaha … HAAAARRR !!!

Flicky était pliée en deux et se tordait de douleur. Trefle, affolée, pris la même pose et serrait les dents pour ne pas crier. Elles avaient les genoux et les mains à terre et se transformèrent rapidement en deux boules de sang et de sueur.

En salle de débriefing, Euka, dans le même état; roulait sur le sol, entouré par cinq autres masses informes et hurlant aux enfers.

Puis ils se calmèrent. Les masses avaient pris formes humaines. Trefle et Flicky, en femme à peau rose, pénétrèrent dans la salle.

- Qu’est-ce qui s’est passé ?
- Tout le monde va bien ?
- Marsu ? Miss biscuit ? qu’est-ce que vous faites là ?
- On n’en sait rien !
- On s’est projetés après ta news de rappel !
- Mais on n’est plus en projection !
- C’est pas des avatars !
- C’est nous !

L’holoview du débriefing montrait les pièces et les couloirs du vaisseau agités par des hommes et des femmes, jeunes et moins jeunes, totalement égarés.

Trefle s’adressa à l’équipage : “Réunion en salle des fêtes”
Puis à ses lieutenants : “Ils sont tous là ! véritablement physiquement là !”

Marsu s’inquiéta : “Et nos originaux ? Ils existent encore ?”

Des yeux effarés s’affichèrent sur chaque visage. Tout le monde se taisait en espérant qu’un autre prononcerait la phrase qui les sortirait de cette situation...

avatar
Lydia
Admin
Admin

Féminin Messages : 1732
Date d'inscription : 08/10/2011

http://lydelune.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chroniques du “A” (hors série) : La peur bleue des Artstronautes

Message par Zlowa le Lun 29 Oct 2012 - 19:55

Chouette !!!!!
Idée originale pour le concours d'Halloween !
Difficile de concurrencer Razz
avatar
Zlowa
Pisteur de satellites
Pisteur de satellites

Féminin Messages : 253
Date d'inscription : 20/11/2011

http://leblogdezlowa.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chroniques du “A” (hors série) : La peur bleue des Artstronautes

Message par euka le Mar 30 Oct 2012 - 22:57

lol! et cheers
En hibou ou en humain je reste sur le vaisseau moi, pour voir la suite.
Heureux de vous voir tous en "physiquement là"
avatar
euka
Concepteur d'astres
Concepteur d'astres

Masculin Messages : 1226
Date d'inscription : 27/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chroniques du “A” (hors série) : La peur bleue des Artstronautes

Message par Trefle le Mer 31 Oct 2012 - 12:13

lol! j'aimais bien moi ma peau bleue

Belle parabole, j'attends la suite

_________________
Comment participer au forum ? d'abord signez le règlement, puis présentez-vous. Attendez ensuite qu'un administrateur vous ouvre le sas des épreuves. Le chemin à suivre vous sera alors indiqué à la suite de votre présentation, ouvrez l’œil.
Si vraiment vous êtes perdus et ne savez pas quoi faire, envoyez moi un mp
avatar
Trefle
Créateur de constellations
Créateur de constellations

Féminin Messages : 2896
Date d'inscription : 27/09/2011

http://luckytrefle.deviantart.com/ http://sylviesbd.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chroniques du “A” (hors série) : La peur bleue des Artstronautes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum