L'Atelier du A(bis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Atelier du A(bis)

Message par Lydia le Sam 3 Aoû 2013 - 15:06

Hop ! Comme vous le savez, en ce moment je  bosse sur mon projet "Chroniques du A" qui occupe tout mon temps (libre) de création. En parallèle, je construit mon petit "Atelier du A" sur internet mais, si je place tout là bas je ne vais plus placer grand-chose ici !... C'est pourquoi, si vous le permettez, j'ouvre cette petite "annexe" chez les Artstronautes...
(Vous allez manger du A... désolée pour ceux qui n'aiment pas ça ^^)

Voici une page de présentation synthétique rapide qui, j'espère, rendra mon projet moins flou (ceux qui me suivent connaissent sans doute le "A" de manière un peu confuse ?)



Présentation du A

Qu’est-ce que le “A” ?

Pour vous en donner une idée précise et rapide, je vais vous le raconter tel qu’il a germé puis cheminé dans mes pensées... il y a bien longtemps...

Imaginez une époque et un endroit où tout est devenu technologiquement possible et permis, poussant ainsi au paroxysme la notion de progrès au service de l’homme.
Vous avez soif ? Un verre de menthe à l’eau apparaît. Vous le buvez. Vous en voulez encore ? vous tendez votre verre et il se rempli. Vous avez faim ? une assiette du plat désiré apparaît. Quand vous en avez terminé, l’assiette, les couverts, le verre disparaissent.
Poussons plus loin... Vous avez soif ou faim ? la boisson ou le repas souhaité se matérialisent directement dans votre bouche en quantité et sous une forme adaptée.
Encore plus loin... Ils se matérialisent directement dans l’estomac.
Plus loin encore... Leurs principes actifs utiles sont directement assimilés par l’organisme.

Tout l’imaginaire du “A” découle de ce concept de départ. Il se développe et s’étend à force de chercher des réponses aux questions : Que va-t’on faire de cette technologie et quelles en seront les conséquences ?

L’homme serait alors libéré de toute contrainte de labeur et pourrait se consacrer entièrement à ses loisirs, à ses passions, à l’imagination, l’invention, la création par la pensée de choses inconcevables aujourd’hui... ou à ne rien faire si tel était son désir.

Il y a ceux qui en profiteraient pour ne plus perdre de temps à manger, et ceux qui préféreraient continuer à faire le geste et le cérémonial du repas ; ceux qui se passeraient de tout bien matériel, ne faisant apparaître et disparaître les objets : pièce d’habitation, mobilier, vêtement, bulle de transport, qu’au gré de leur utilité, et ceux qui accumuleraient les biens par pur fétichisme ou angoisse ; ceux qui ne jureraient que par la télé présence et ceux qui continueraient à se déplacer, soit par bulle, soit par...

La question du “Comment” s’est alors posée : Un gigantesque réseau de machines sous-planétaire affecté à la déstructuration - restructuration atomique de surface, assisté d’un réseau orbital de scanners mentaux.

Puis est arrivée la question du “Oui mais”... Qu’adviendrait-il si un individu se mettait en tête de nuire à ses semblables ? et sa réponse immédiate : Cela doit être rendu impossible par le système. “Oui mais”... frustration... ça ne va pas plaire à tout le monde : Effectivement ; dans ce cas, le désir de nuire ne doit pas pouvoir être formulé ou, en tout cas, ne pas arriver à la conscience de l’individu. “Comment ?” grace à des implants neuronaux !

“Oui mais” ça ne peut être possible que sur des volontaires et, dans ce cas, les implantés et les non-implantés ne peuvent pas cohabiter ?

C’est à cet instant de la réflexion que l’idée du “Continent A” a pris forme. A cette époque je me régalais avec la lecture des aventures de Philémon (de Fred) sur le “A” de l’océan atlantique. Pendant ses voyages oniriques tout devenait possible... Et la réponse devenait évidente : On construira un continent au milieu de l’océan atlantique et on l'appellera “A”. Il disposera d’une machinerie sous-continentale et de son propre réseau satellitaire. Une fois achevé, les volontaires implantés s’y installeront et le continent A sera coupé du reste du monde. Les nouveaux nés seront implantés avant la naissance.

A la grande question : que se passe-t’il” sur le “Continent A” ? (livre 2) s’ajoute la question : Comment en est-on arrivé là ? “Chroniques d’une époque” (livre 1)... et bien d’autres encore...

Mais, pour la question qui nous intéresse à cet instant : Qu’est-ce que le “A” ? il vous suffit de savoir qu’il s’agit d’un vaste réseau de technologies et d’individus qui avaient un rêve commun...
avatar
Lydia
Admin
Admin

Féminin Messages : 1732
Date d'inscription : 08/10/2011

http://lydelune.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Atelier du A(bis)

Message par Trefle le Dim 4 Aoû 2013 - 20:35

ça me fait un peu penser à du Barjavel et principalement à un livre qui s'appelle "le grand secret". Tu avais déja exposé ton idée il y a quelques temps, je m'en souviens bien. Une idée et un concept interessant, mille questions en apportent mille autres.

_________________
Comment participer au forum ? d'abord signez le règlement, puis présentez-vous. Attendez ensuite qu'un administrateur vous ouvre le sas des épreuves. Le chemin à suivre vous sera alors indiqué à la suite de votre présentation, ouvrez l’œil.
Si vraiment vous êtes perdus et ne savez pas quoi faire, envoyez moi un mp
avatar
Trefle
Créateur de constellations
Créateur de constellations

Féminin Messages : 2896
Date d'inscription : 27/09/2011

http://luckytrefle.deviantart.com/ http://sylviesbd.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum